Comment bien choisir son thérapeute ?

January 28, 2017

 

 

 

Lorsque l’on n’y connait pas grand-chose en termes de thérapies, on peut vite se sentir dépassé par l’abondance de l’offre et ne pas savoir vers laquelle se tourner.

Aussi, la première étape avant de se ruer à chercher le thérapeute qui pourrait nous convenir, est de faire le tri parmi les thérapies existantes.

Avant de commencer sa recherche, un petit travail de clarification avec soi-même s’impose naturellement pour ne pas faire fausse route.

 

Portez votre attention sur les raisons qui vous amènent à démarrer ce travail personnel et sur ce que vous pouvez en attendre. Le sens et l’implication que vous donnez à votre démarche pourront vous aider à faire une sélection pertinente.

Posez-vous quelques questions rudimentaires dont les réponses seront essentielles pour  éclairer votre choix.

 

 

Quel est le mode thérapeutique qui vous convient le plus dans votre contexte personnel ?

 

Préférez-vous solliciter le corps, faire appel au physique pour vous soulager, vous libérer, et laisser les choses se décanter sans avoir à extérioriser verbalement et à passer au tamis vos ressentis : shiatsu, massage intuitif, acupuncture ...

 

Avez-vous besoin d’être accompagné(e) pour analyser votre vécu, comprendre vos schémas intérieurs, les croyances et les conditionnements qui vous ont construit de cette façon ? En ce cas, une psychothérapie ou une psychanalyse vous seront plus adaptées.

 

 

Ou alors vous avez parfaitement conscience des troubles qui vous affectent, vous avez déjà fait la lumière là-dessus et vous préférez plutôt privilégier un mode d’action pour transmuter les croyances logées dans votre subconscient, vous débarrasser de certaines habitudes ancrées et  mettre en place de nouveaux états d’esprit : EFT, hypnose, PNL, …

 

Il est indispensable de comprendre avec quel type d’approche vous vous sentirez le plus à l’aise dans l’immédiat par rapport à votre demande.

Que ce soit par le verbal, le physique, l’énergétique, il s’agit de cerner par quel « canal » vous souhaitez commencer cette prise en main en fonction de votre personnalité et de vos besoins.

 

Cela suppose un peu d’introspection pour bien se comprendre et être en communication avec ses attentes profondes. Cette première étape est essentielle.

 

Une fois que cela est clair et que l’on pense avoir repéré l'approche thérapeutique avec laquelle on se sent en affinité, vient cette phase de « recrutement » du bon thérapeute.

 

 

Alors, comment trouver le thérapeute idéal ?

 

 

Hormis le bouche-à-oreille qui a toujours la part belle (« mon thérapeute est vraiment génial, tiens, je te passe ses coordonnées, va le voir »), vous avez peut-être envie de rester discret sur le sujet et de le trouver de votre propre chef.

 

Pas de soucis. Commencez déjà par regarder aux alentours de chez vous ceux qui se sont installés. Si votre problématique est assez précise, préférez une personne qui s’est spécialisé dans ces enjeux. Ensuite, renseignez-vous sur la pratique, vous seul pouvez savoir si les modalités pourraient vous aller.

 

Prêtez attention au discours du thérapeute, à sa présentation et aux choix des mots employés car il est le reflet de sa personne. Celui-ci doit inspirer l’humilité, la clarté et le non-jugement. Le rhétorique doit être cohérente, précise et transparente.

Lorsque cela part dans tous les sens, qu’on a du mal à trouver le fil directeur dans les propos, c’est qu’il manque une clarification indispensable pour être véritablement en mesure de bien accompagner l’autre.

 

Optez pour une personne avec une communication transparente, pragmatique et des objectifs clairs.

Si vous avez l’impression d’avoir en face de vous une personne avec un égo obèse, prenez les jambes à votre cou.

 

La thérapie est un travail qui se fait à deux. Un thérapeute sait s’effacer pour n’intervenir qu’aux moments propices pour aider l’autre à prendre du recul et à se reconnecter à lui-même. C’est cela son rôle: faire grandir la reliance à soi-même pour mieux se comprendre et regagner progressivement son authenticité.

 

En ce sens, son travail est d’aider le consultant à reconquérir son pouvoir personnel : prendre conscience de ce qu’il est, de ses capacités pour qu’il puisse les mettre en action dans sa vie, au quotidien.

Cela ne va pas plus loin et c’est déjà beaucoup. Vous devez vous sentir en totale confiance et si les choses bougent petit à petit, cela signifie que vous êtes au bon endroit avec la bonne personne pour vous accompagner dans cette démarche personnelle.

 

Quant au choix de la personne, je ne saurais que trop vous conseiller de vous faire confiance et donc de vous en remettre à votre intuition. C’est la clef.

La relation thérapeute-patient doit permettre des connexions qui favoriseront et faciliteront le travail de conscience et de changement intérieur du consultant.

 

Même si le thérapeute garde une certaine distance pour poser un cadre professionnel, il n’empêche que la relation doit fonctionner de cœur à cœur. C’est-à-dire que le courant doit passer entre les deux parties prenantes, autant pour l’un que l’autre afin d’avancer en toute confiance et sérénité.

 

Bien sûr, la capacité d’empathie et l’altruisme propres au thérapeute doit faciliter la mise en confiance et la connexion nécessaires pour favoriser l’ouverture et l’épanouissement de la personne.

Quelque part, vous devez vous reconnaitre à travers lui à travers ce qu’il vous dit, et vous pose comme questions. Il est le connecteur qui peut vous aider dans votre introspection et votre désir d’être plus vous-moi.

 

En cela, choisissez votre thérapeute comme quelqu’un avec qui vous pouvez être, d’entrée de jeu, en résonance. N’oubliez pas que votre intuition doit être première dans votre processus de sélection.

 

Exemple : vous êtes en train de faire une recherche internet, vous consultez les sites des différents thérapeutes à l’horizon. Ce que je vous recommande est de rester dans une écoute attentive de vos signaux intérieurs. C’est-à-dire ? Lorsque vous avez un bon pressentiment sur la personne, peu importe pour quelles raisons exactement, il faut vous faire confiance et ne pas chercher à rationnaliser à tout prix votre choix. Peu importe qu’il ou elle ne s’approche finalement pas de l’idée que vous en aviez avant de faire votre recherche.

Beaucoup se fient aux avis qu’on leur donne pour consulter mais peut être que cette personne dont on vous parle ne sera pas vraiment celle avec qui vous pourrez travailler en connexion.

 

Ce que je veux vous dire, et cela est très important pour faire votre choix, c’est qu’il faut sentir le potentiel relationnel et la convergence vibratoire avant de se décider. Pour cela, fiez-vous davantage à votre sens intuitif.

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Avez-vous un don de guérisseur ?

February 6, 2017

1/8
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square