Pourquoi une séance de reiki n’est pas toujours une partie de plaisir ?

November 25, 2016

 

 

Pour beaucoup, les pratiques de relaxation profonde comme le reiki sont directement associées à des sensations agréables de détente et de bien-être. On imagine facilement que l’on va ressortir d’une séance en planant sur un petit nuage, ou bien rechargé à bloc, prêt à péter le feu.

Je ne vais rien vous cacher, cette réaction n’est absolument pas systématique !

 

Nous ne sommes pas des automates, mais des êtres avec une personnalité propre, une histoire singulière, des croyances personnelles et une structure énergétique particulière. Nous ne réagissons pas tous pareils en fonction de notre état, de la situation dans laquelle nous nous trouvons et de nos besoins premiers. C'est pourquoi, les pratiques de relaxation peuvent entraîner des réactivités diverses, y compris des sensations perçues dans l'imméditat comme désagréables.

 

Le reiki est une pratique à visée thérapeutique qui, pour le (re)dire vite, provoque une libération des tensions. Et.. Qui dit libération, qui dit tensions, dit aller dénicher ce qui fait mal intérieurement. Lorsque nous sommes restés assez longtemps contractés, cela peut donner lieu à une vraie gêne physiquement, quelque soit la forme que prend celle-ci. La séance vient la soulever, entrainant le réveil d’une douleur ou une sensation d’inconfort.

 

Le but de la pratique est de transformer ce mal-être qui sévit à travers des douleurs, des maux et autres troubles psychosomatiques. Les émotions négatives comme la tristesse, la colère en font parties. Aussi, le lâcher prise généré durant la séance peut faire remonter à la surface des émotions que l’on avait enfouies, que l’on se cachait à soi et aux yeux du monde. La séance permet de s’ouvrir et de libérer ces émotions perturbatrices. Pouvoir les faire re-circuler dans le flux naturel de la vie permet de les laisser s’en aller au lieu de les laisser se rigidifier en soi et causer des dégâts. Laissez-les s’exposer à la lumière et elles se désagrégeront d’elles-mêmes car leur place est bien là, dans la lumière, et non tapies au fond de vos entrailles et de vos organes.

 

Si je le dis, c’est, d’une part, pour éviter tout amalgame : non, ce n’est pas la praticien qui aurait déréglé toutes vos énergies, causant cette douleur. D’autre part, il s'agit d'aimer ce qui peut nous sembler désagréable. Oui, il faut apprendre à aimer ce qui nous laisse temporairement dans un inconfort dans la mesure où celui-ci contient des vertus libératrices et porte les germes du changement.

 

Explication : lors d’une séance, les nœuds, les tensions, les angoisses se défont à mesure que l’énergie contracturée parvient à être fluidifiée. Cette opération peut provoquer une douleur ou une sensation d’oppression qui ne dure pas, (je vous rassure) et qui est synonyme de l’extériorisation des tensions.

Voyons cela comme un investissement : ce mince désagrément n’est qu’une monnaie d’échange nécessaire pour aller vers un mieux-être. Ou plutôt, comme on a coutume de le dire : c’est un mal pour bien !

 

En résumé, le mal n’est autre que cette boule d’énergie croupie qui s’en va prendre l’air et se recycler...à notre plus grand soulagement. C’est à ce moment que l’on peut prendre une grande inspiration et lui dire au revoir. Voilà, je t’ai accueilli dans mes méridiens et maintenant tu peux t’en aller pour me laisser souffler et reprendre ma vie plus sereinement.

(Ne vous inquiétez pas, même sans cet hommage, les tensions n’auront d’autre choix que de déguerpir pour vous laisser en paix).

 

Maintenant que je vous ai fait part de cette vérité, il est surtout bon de préciser que ces modestes désagréments ne sont pas systématiques et même je dirais, pas si fréquents.  

Le plus souvent, les ressentis durant et après la séance sont assez subtils : sensations de picotement, état d’endormissement, sensation de froid, de chaud, mouvements circulatoires, impression de légèreté…etc.

 

Il ne s’agit pas de mettre le curseur à cet endroit car le plus important ne réside pas tant dans la sensation vécue lors de la séance mais dans les mouvements intérieurs et le travail de conscientisation qui se font à la suite. On peut apprécier les fruits de la séance à travers un apaisement et des changements réactionnels qui vont dans le sens de votre épanouissement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Avez-vous un don de guérisseur ?

February 6, 2017

1/8
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags